Visite de terrain du Ministre du Budget

182

Le Ministre du Budget a entamé ce mercredi 12 septembre 2018 une visite de terrain qui l’a conduit au Centre de Gestion Agréé (CGA) de Matam et dans les sections communales des Impôts de Matam et de Kaloum. L’objectif est de toucher du doigt les réalités et impulser la nouvelle dynamique de travail aux agents de ses différentes structures.

En compagnie de Serena BERTAINA Cheffe d’équipe Economie et Santé de la Délégation de l’Union Européenne en Guinée et d’une délégation d’Expertise France, le Ministre du Budget a entamé son périple par le Centre de Gestion Agréé (CGA) de Matam. Les échanges ont permis de faire le point des activités menées depuis la mise en place du centre et aussi de relever les difficultés auxquelles il fait face. Le Ministre Ismaël Dioubaté a saisi l’occasion pour saluer les efforts consentis jusque-là pour soutenir l’initiative présidentielle de formalisation du secteur dit informel. Il a ensuite appelé les uns et les autres (DNI-CGA) à renforcer la sensibilisation autour de l’adhésion aux CGA afin de stimuler davantage l’économie guinéenne et favoriser l’essor de l’entreprenariat privé.

Le Ministre Dioubaté rassura enfin de sa volonté d’œuvrer à travers la Direction Nationale des Impôts à trouver des solutions rapides aux contraintes qui entravent au bon fonctionnement des CGA et ce, conformément aux instructions du Président de la République.

La délégation ministérielle s’est ensuite rendue respectivement à la Section Communale des Impôts de Matam et celle de Kaloum. Partout le constat a été le même : ces démembrements ont besoin d’un accompagnement pour mener à bien les missions de collecte de recettes. Cette remarque est d’autant plus pertinente qu’elle a fait l’objet d’un débriefing dès après la fin de la visite de terrain.

Regroupés autour du Ministre du Budget, les cadres du cabinet et de la Direction Nationale des Impôts ont émis les premières réflexions autour de la délocalisation des services des impôts visités ce mercredi et surtout l’informatisation de leur circuit administratif. Il a aussi été question de prioriser la dématérialisation des moyens de paiement dans ces structures pour accroitre leur niveau de collecte des taxes et impôts en minimisant les risques de déperdition ou de détournement.

Pour relever ces défis, le Ministre a sollicité un appui de l’Union Européenne. Il a par ailleurs appelé l’administration fiscale à redoubler d’efforts dans son programme de modernisation. Cela passera sans doute par la finalisation des projets d’interconnexion entre les Impôts, la Douane et la Banque Centrale mais aussi les structures telles que l’Agence pour la Promotion des Investissements Privés et les Centres de Gestion Agréés.
#MdB #MBduget #BudgetGN #GouvGN