Le Ministre du Budget reçoit une mission conjointe CEDEAO, AMAO et IMAO.

68

Le Ministre du Budget a reçu ce 25 septembre 2018 la mission de surveillance multilatérale conjointe de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) et l’Institut Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (IMAO). Cette rencontre au titre du second semestre 2018 s’inscrit dans le cadre du Programme de Coopération Multilatérale de la CEDEAO. Elle s’est déroulée en présence de Madame le Chef de Cabinet, des Conseillers du Ministre, des cadres du Ministère de l’Economie et des Finances ainsi que de la Banque Centrale de la République de Guinée.

La délégation était venue échanger autour des performances macroéconomiques de la Guinée. Il s’agissait entre autres, de s’assurer auprès du Gouvernement guinéen de l’avancée des réformes économiques engagées dans le pays en relation avec les critères de convergence. La mission a félicité la Guinée pour les efforts jusque-là consentis avant de souligner que les domaines de l’agriculture, des infrastructures routières, de la dette intérieure méritent une attention particulière. Aussi, les efforts dans la maîtrise des réserves de change et de l’inflation doivent être continus.

Prenant la parole le Ministre du Budget indiquera qu’en ce qui concerne les réserves nettes, la Guinée est en droite ligne avec les critères conclus avec les partenaires techniques et financiers tel que le FMI. Et sur la problématique liée à l’instauration du Tarif Extérieur Commun (TEC) notamment les avantages et les conséquences pour la Guinée, le Ministre a insisté sur le renforcement en cours du système fiscal pour compenser les recettes perdues avec l’application intégrale du TEC. S’agissant des infrastructures routières pour drainer les produits agricoles vers le centre-urbain, Ismaël Dioubaté a fait part à la délégation de la signature de plusieurs projets routiers qui à terme minimiseront les pertes enregistrées dans ce secteur.

L’autre précision apportée par le Ministre du Budget est relative à la dette intérieure. Ismaël Dioubaté rappellera que le paiement des arriérés est en cours. Cette action devrait s’étendre jusqu’au premier trimestre de 2019 afin de désintéresser tous les petits créanciers. Le Ministre Dioubaté conclura son intervention en évoquant la satisfaction des partenaires au développement dont le FMI qui a accepté tous les critères quantitatives donc est en phase d’accorder un autre appui à la Guinée au compte de la Facilité Élargie de Crédit (FEC).
#MdB #MBudget #BudgetGN #GouvGN