Réunion de travail de Monsieur le Ministre du Budget avec le pool financier

334

Monsieur le Ministre a rencontré ce mercredi 13 février 2019, dans la salle de réunion du Ministère de l’Economie et des Finances, le pool financier, dans le cadre de l’amélioration du processus d’exécution du budget de l’Etat, exercice 2019.

Cette réunion qui a enregistré la participation des cadres du Département, s’articule autour du plan d’engagement et sur l’explication de la Lettre Circulaire.

Sur la 1ere thématique, l’exposant Monsieur Diawara Ahmed a expliqué tout d’abord aux participants, le cadre institutionnel et légal du plan d’engagement prévu par l’article 19 du Décret D/2013/015/PRG/SGG/ du 15 janvier, portant règlement général sur la gestion budgétaire et la comptabilité publique (RGGBCP).

« Chaque  année, un plan d’engagement fixe pour le budget de chaque ordonnateur principal, le montant trimestriel maximum des engagements autorisés par nature de dépenses … » ;

L’arrêté n°2017/1384/MB/CAB/SGG du 13 Avril 2017 crée le comité d’engagement et définit ses attributions, sa composition, ainsi que les modalités de son fonctionnement ».

Ensuite, il a abordé la rubrique sur le rappel de la méthodologie d’élaboration qui comprend 4 étapes : La détermination des ressources mobilisables, la  programmation des  plafonds par les grandes natures économiques de dépenses, la détermination des dépenses obligatoires et la détermination  des enveloppes  administratives.

Sur le principe du plan d’engagement, Monsieur DIAWARA a expliqué les quatre principes fondamentaux qui guident l’élaboration du plan d’engagement à savoir : la cohérence avec le plan de trésorerie, le principe d’équité, le respect des critères quantitatifs convenus avec les PTF et la démarche participative.

Avant de terminer son intervention, l’exposant a  parlé des perspectives qu’il  regroupe en 5 étapes :

– Le respect du délai de production des plans de passation des marchés publics afin de mieux prévoir les dépenses exécutables  sur contrat.

– La production à temps des projets d’engagements trimestriels,

– L’implication effective de toutes les administrations et institutions inscrites dans le budget de l’Etat dans l’élaboration des projets d’engagements,

– Le respect des principes d’élaboration des compositions d’engagement, notamment l’implication effective des contrôleurs financiers et des  ordonnateurs des projets d’engagements,

– L’utilisation  effective de l’application du plan d’engagement par l’ensemble des ministères et institutions (DAF et CF).

Sur le second aspect de la réunion qui parle de la lettre circulaire relative à l’exécution du budget de l’Etat, Monsieur Mamadi Traore, l’autre panéliste, a axé son intervention sur les composantes de ce volet dont entre autres : les délégations de crédits, la régulation budgétaire, les modifications de crédits en cours d’exercices et les dépenses de transferts.

La communication a été bien accueillie par les participants qui ont promis de relayer les connaissances reçues pour une meilleure qualification des dépenses publiques.

 

Quelques inquiétudes ont tout de même été émises par certains participants.

 

Le Ministre du Budget a répondu à ces inquiétudes. Il a également insisté sur la proactivité des Divisionnaires des Affaires Administratives et Financières,  des Contrôleurs Financiers, des Comptables et Comptables matières  et  matériels.

Le Ministre Ismaël Dioubaté a , en termes de conclusion, rappelé que les premiers conseillers des ordonnateurs sont  les DAF et que la passation des Marchés publics doit se faire en conformité avec la politique sectorielle globale.